Mon test de Dishonored 2 sur Xbox One

Le nouveau jeu Dishonoured Box 1 édité par Bethesda Softworks et par Arcane Studios qui vient de sortir le 11 novembre dernier combine un cocktail d’actions, de FPS et d’infiltration. Le tout se déroule dans un style steampunk. Le build du jeu tournant autour de pouvoirs, meurtres et complots est la suite de Dishonored lancé en 2012. Côté configuration, le jeu faisant 9Go sur Playstation et sur Xbox One requiert au minimum Intel Icore 5 et une carte graphique NVIDIA GTX 666 2Go. Selon le studio, le poids du patch peut être encore optimisé ainsi que les bugs, le mixage de son et le temps de chargement.  La taille du jeu sur PC n’est pas connue.

Corvo Attano et Emily

Nous voilà de nouveau embarqué dans l’aventure du protecteur royal Corvo Attano et d’Emily, la fille de l’impératrice qui est maintenant sur le trône. Celle-ci devenue une jeune femme devant affronter les craintes du peuple car un assassin rôde et tue ses détracteurs. Et dans cette période trouble, le duc Abèle accompagnée d’une certaine Delilah s’empare de la couronne. Là, le joueur peut choisir le personnage avec qui il va faire sa vengeance, Corvo ou Emily. Il y aura un exil en perspective dans la région de Karnaca. La ville est remplie de recoins cachés et de ruelles dissimulant des boutiques clandestines. C’est là que se cachent ceux qui ont prêté main-forte à Delilah pour renverser le trône. Il faut alors se charger d’eux. Pour ce, plusieurs options sont possibles pour faire la mission comme dans ce jeu; soit vous étranglez les ennemis, soit vous les assassinez à tir de pistolet, de grenade, de flingue ou l’arc ou pour les plus téméraires y aller avec un corps-à-corps.

dishonored_2-test-xbox

Les + du jeu

Ce qui frappe les yeux dans cette version 2, c’est bien l’artwork, qui fait ressortir les efforts des graphistes sur les habits et le visage des personnages, mais aussi les textures réalistes pour certains matériaux ainsi que des effets de lumières. Dans ce jeu, le design des costumes, l’architecture et la conception de zones (les bacs à sable) sont sujets à une phase de recherche approfondie. Chaque mise en scène promet toujours des surprises avec des visuels attrayants : le port, le palais de look moderne, le conservatoire, les bibliothèques, et le château au chapitre 7. Les musiques et le fond sonore n’en sont pas moins perfectionnés. Les développeurs mettent également à la disposition du joueur un arsenal d’armes évolué comme une lame, les explosifs et des pouvoirs magiques venant de l’Outsider. Ces pouvoirs ajoutent du peps et du fun au jeu et permettent une certaine créativité en débloquant l’artefacts tout en récoltant des bonus et malus. Le jeu offre plusieurs manières d’atteindre l’objectif. Mais dans tous les cas, n’oubliez pas de temps en temps de sauver avec la touche F5 ou encore F9 pour charger rapidement le jeu. Bref, Dishonoured 2 offre un niveau de design aux petits oignons ainsi qu’un gameplay bien maîtrisé. Le seul bémol c’est la technique de lancement et le contenu limité avec 9 missions.